HISTORIQUE ET DEROULEMENT DES ACTIONS DE LA MAISON DES
MOTS-ARTS :

1°) 2000 – 2006 :

La Maison des Mots-Arts a d’abord développé ses activités en région parisienne dès sa création en novembre et décembre 2000.
Sa principale animatrice et coordinatrice, après l’obtention d’un Brevet d’Etat
d’Animateur et Technicien de l’Education Populaire à la FOCEL (Melun Fédération des œuvres Laïques, Ligue de l’Enseignement) spécialité « Animation sociale au sein de la Vie locale », « Médiation du livre et lutte contre l’illettrisme », a d’abord participé au sein de l’association en tant que bénévole en lien avec un premier conseil d’administration et un bureau implanté à Paris.
Elle a principalement travaillé avec des médiathèques et bibliothèques municipales du 18ème, 19ème, 13ème, 14ème arrondissements de Paris, dans des quartiers prioritaires relevant de Contrats Urbains en Cohésion Sociale, auprès de publics en difficulté de maîtrise de la langue et faibles lecteurs, souvent de situation précaire.

Des Ateliers d’écriture de Science-Fiction, un concours littéraire avec le public
jeunes des bibliothèques : Principalement l’association a proposé des ateliers d’écriture auprès d’enfants fréquentant les sections jeunesse des bibliothèques, des établissements scolaires, à partir du dessin et du théâtre (en partenariat avec des associations spécialisées dans ces domaines) et dans le cadre d’actions politique de la Ville.

Elle a sensibilisé ainsi des préadolescents et adolescents de quartiers prioritaires à la littérature de Science Fiction et les a amenés à écrire des nouvelles, des contes et poèmes en vue d’un concours littéraire réalisé par des bibliothèques de l’Est Parisien sur le thème du Futur. L’une des participantes à ces ateliers, alors âgée de 10 ans, fut lauréate à ce concours.
Des adolescentes réalisèrent, quant à elles, une pièce de théâtre à partir d’une nouvelle écrite par l’une d’entre elles.

De nouveaux partenaires : Centres sociaux, centres de loisirs, établissements
scolaires :
Par la suite l’association a diversifié ses activités avec d’autres partenaires tels que des centres sociaux et des centres de loisirs ainsi que des écoles.
Dans ce cadre a été réalisé un atelier d’écriture fantastique, des ateliers contes et de théâtre, notamment l’adaptation théâtrale du célèbre « Harry Potter à l’école des sorciers » de JK ROWLING, en partenariat avec la Bibliothèque Fessart du 19ème et des collégiens et lycéens qui adaptèrent et montèrent la pièce qu’ils jouèrent devant le public des bibliothèques du 19ème peu avant la sortie du 1er film adapté du roman devenu best seller mondial.

Un atelier de BD a été également réalisé avec des centres de loisirs dans le 13ème arrondissement à partir d’une sensibilisation sur le manga, en partenariat avec l’association Ligne de Mire, association de dessins et illustrations, qui a été son partenaire principal pendant plusieurs années.

Un atelier de lecture autour du fameux conte chinois « Le Roi des Singes » a eu lieu à la Médiathèque Melville du 13ème arrondissement, suivi d’écriture par les enfants soit sous forme de contes, soit sous forme de BD, des aventures du Grand Singe, «Sage Egal du Ciel », suivi d’une exposition.

Toutes ces animations ont été régulièrement présentées et mises en valeur lors
d’expositions et de rencontres au sein de Bibliothèques, de Centres Sociaux, de
forums associatifs et de fêtes de quartiers ou de manifestations interculturelles
organisée par la Ville, afin de présenter la richesse d’expressions des jeunes
participants, enfants, préadolescents, adolescents d’origines culturelles diverses et d’impliquer ces derniers dans une démarche conviviale et de socialisation.

En 2003, 2004, est réalisé un atelier de reportage sur l’histoire de la Dalle des
Olympiades dans le 13ème arrondissement, avec l’équipe de développement local de la Politique de la Ville de Paris (13ème) : des enfants de centres de loisirs (Direction des Affaires Scolaires 13ème – 14ème arrondissements) viennent photographier les
lieux du Parc de Logements Collectifs alors en plein projet de réaménagement, en particulier la Gare de fret souterraine, le personnel de la gare et les commerçants, et surtout interviewer les habitants seniors qui ont vu le quartier des Olympiades (Porte de Choisy) évoluer depuis la création de la Dalle. Les entretiens sont enregistrés et à partir des photos et des interviews, les journalistes en herbe écrivent et illustrent des textes.

Une exposition de textes des participants, de photos d’archives et actuelles de la Dalle, ainsi qu’un recueil sont réalisés et présentés à la Ville de Paris.
Une expérience similaire sera menée au Quartier Chevaleret du 13ème
arrondissement, quartier prioritaire situé près de la Bibliothèque Nationale,
également en voie de transformation urbaine.

Ces deux expériences d’animations constructives et positives pour les participants et leurs interlocuteurs, de par leur approche intergénérationnelle, vont être déterminantes dans la conception et la présentation du présent projet
actuel « Mémoires et Vécus des Quartiers de Rennes et des Communes de la
Communauté de Brocéliande ».

2°) 2006-2010 :

En 2006, le poste de bénévole de Sylvie FEVRIER devient salarié et un nouvel
animateur, musicien batteur et percussionniste, titulaire du Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur spécialisation « ateliers d’écriture », Nicolas Cornet est engagé.

Des ateliers de langue et socialisation :
Du fait de sa formation d’enseignante et de son expérience en tant que formatrice auprès de publics primo-arrivants dans d’autres associations et centres sociaux, Sylvie FEVRIER, dans la lignée des stages de Langue et Socialisation qu’elle a suivis avec le CLP, met en place dans le 13ème arrondissement, puis dans le 19ème, des ateliers socio-linguistiques destinés à des publics primo-arrivants, non francophones, mais aussi à des francophones notamment des personnes d’origines étrangères ne maîtrisant les acquis fondamentaux de la langue française écrite et parlée, afin de les amener à être plus autonomes au sein des espaces sociaux, professionnels, culturels du pays d’accueil, préalablement à une orientation vers des centres de formation ou une meilleure intégration sociale et professionnelle ultérieure.

Des ateliers individuels de remise à niveau en français auront également lieu pour des travailleurs et des demandeurs d’emplois.

Dans le cadre du développement de ces ateliers dans le 13ème, le 19ème puis le 14ème arrondissements au sein d’une pépinière d’associations (Pépinière Mathis), d’un centre social dans le 14ème arrondissement (Centre Noguès), trois formatrices sont recrutées pour assurer leur animation.
Suite à des restrictions et retards de subventions, (les actions socio-linguistiques étant notamment subventionnées plus d’un an après leurs réalisations) le personnel de formatrices n’est pas renouvelé et l’association est amenée à réduire son personnel et ses activités, en focalisant ses actions sur les ateliers d’écritures via des supports artistiques (dans le cadre de CUCS et Réussite Educatives) et les ateliers d’écriture littéraires

Des actions d’accompagnement à la scolarité :

Des actions d’accompagnement à la scolarité (aide aux devoirs) aux domiciles
d’enfants en difficultés d’apprentissage du primaire et du secondaire sont également menées dans ces quartiers.

Des ateliers d’écriture (fantastique, écriture et percussions « Je chante mon quartier ») ont lieu dans le cadre des actions péri-scolaires au sein d’écoles, d’un centre social, d’une Antenne Jeunes.

« Je chante mon quartier », une animation écriture et percussions, dans le cadre de la Réussite Educative :

De 2006 à 2009, également se mettent en place des ateliers d’écriture de textes Slam Rap et d’éveil à la percussion, sur des rythmes Hip Hop, « Je chante mon quartier » en partenariat avec :
– des centres sociaux d’une part (Centre Social Chevaleret 13ème, Centre Riquet 19ème, Centre Noguès 14ème),
– des centres de loisirs (DASCO 13ème, 14ème, 19ème arrondissements)
– des Antennes Jeunes (Espaces d’accueil et d’insertion d’adolescents dans
des quartiers prioritaires gérés alors par la Ligue de l’Enseignement) dont
notamment l’Antenne Jeunes Bouchor du 14ème arrondissement (Porte de
Vanves)

Le Public enfants (8-12ans) et adolescents (13-17 ans) fréquentant ces structures sont invités à écrire, dire et chanter des textes de leur crû sur leurs vécus du quartier où ils vivent au quotidien, tout en les accompagnant de manière rythmique (djembés).
Des maquettes CD de ces productions seront réalisées dans un studio d’enregistrement d’un centre d’animation (Centre Vercingétorix 14ème) et feront l’objet de petits spectacles musicaux lors de fêtes de quartiers, de manifestations associatives et culturelles organisées par la Ville, ainsi que des rencontres des Antennes Jeunes inter-quartiers.

Ces ateliers se déroulent dans le cadre du dispositif du Groupement Inter-professionnel de Réussite Educative (établissements scolaires, CAF, associations, Ville, Education Nationale), et s’adresse prioritairement à des jeunes en difficultés scolaires dans des Zones d’Education Prioritaire, certains relevant de SEGPA.

Des Ateliers d’écriture littéraires :

Un atelier d’écriture fantastique pour adultes sera animé en 2008 à la Pépinière Mathis.

Des ateliers d’aide à l’écriture de projets individuels (roman, recueil de poèmes) se déroulent également.

3°) 2010-2012 :

En septembre 2010, La Maison des Mots-Arts s’implante à Rennes et en Ille et Vilaine et adhère à l’Union des Associations Interculturelles de Rennes, avec laquelle elle partage la démarche et les objectifs à visée pluri-culturelle qui lui permet d’avoir un siège social et le prêt de salles.

Elle développe des partenariats avec cette association :
1.en participant à la manifestation que l’UAIR organise avec Rennes
Métropole, « Convergences Culturelles » dans le cadre de l’orchestre de la
diversité Divers’zick en particulier,
2. de la présentation de textes sur « Je chante mon quartier » et de l’animation
d’un atelier « Contes Arabes Contes Bretons » (novembre 2010, animé
également lors des « Rencontres avec l’Algérie » (les Amis de l’Algérie) devant
un public de Collégiens des collèges Malifeu-Montbarrot (octobre novembre
2011)
3. de l’animation d’un atelier « d’espace de paroles et d’échanges interculturels » avec des femmes seniors d’origines étrangères fréquentant le Pôle Seniors de
l’UAIR.

Participation à un atelier de Haïku « Saveurs et Couleurs du Marché de
Villejean » :
Par ailleurs, en partenariat avec la médiathèque Villejean et le collège Malifeu-
Montbarrot (6ème, 5ème) elle a animé un atelier d’écriture, dans le cadre d’un projet littéraire de poèmes « Haïku » sur le thème « Saveurs et Couleurs » réalisé par les enseignantes et la documentaliste de cet établissement (Janvier-Février 2011). Un recueil a été réalisé et les enfants ont lu leurs textes en public à la Médiathèque.

Le début des actions dans la Communauté de Brocéliande :
Un atelier d’écriture « La Musique des Mots » a également eu lieu en partenariat avec la Bibliothèque de Paimpont en Brocéliande et un public varié (de 16 à 65 ans) qui a été invité par une approche ludique à écrire de textes et poèmes en s’inspirant de supports musicaux (écoute de morceaux instrumentaux de différents répertoires : classique, jazz, contemporain, pop) et a fait l’objet d’un recueil.

Actuellement le projet « Mémoires et Vécus des Quartiers de Rennes et des
Communes de Brocéliande » est en préparation et vise à synthétiser les différents ateliers en reprenant le thème abordé en 2003-2004-2005 sur la Dalle des Olympiades et le quartier Chevaleret : »Mémoires et Vécus des quartiers », recueil de témoignages d’habitants Seniors de Rennes Métropole et d’Ille et Vilaine, à visée intergénérationelle et dans le but de mettre en valeur les expressions plurielles d’habitants de différentes générations, via la réalisation d’un recueil, d’une exposition, d’une restitution au regard de l’approche des architectes, des étudiants en architecture, des élus chargés de l’aménagement du territoire (voir projet ci-joint).

Cette animation, relevant d’une démarche pluri-partenariale avec les acteurs locaux (associatifs, institutionnels et les habitants) se réalisera sur plusieurs années (quatre années minimum) avec un territoire par année, en Rennes Métropole, les Communes de la Communauté de Brocéliande.